Autopartage et sport : utile ou utopie ?

22 mars 2013 à 07h06 par Denis Cheminade
Tous les avantages de la voiture sans les inconvénients ! Ce sont les résultats d'une enquête nationale lancée  en Juillet 2012, réalisée par 6T-Bureau de recherche avec le soutien de l'ADEME. Une voiture en auto partage égale 9 voitures en moins selon l'étude. Alors que le sport doit impérativement repenser ses déplacements aussi bien pour des raisons d'écologie que pour diminuer sa dépendance aux énergies fossiles (limiter les budgets consacrés aux transports), l'autopartage peut-il être une solution ?

L'autopartage


Auto'lib (Paris) est l'exemple type de l'autopartage. Ces services permettent la mise à disposition des usagers de voitures pour une courte durée (1 heure ou plus).  C'est une pratique essentiellement urbaine parcequ'il faut pouvoir accéder aux véhicules stationnés  dans des satations spécialement aménagées et qu'il faut rendre la voiture dans une station. L'autopartage, en ville, perlmet de libérer des places de parking, 8 places en moins pour une seule voiture en autopartage.

L'autopartage répond à un vrai besoin. Il permet de faire des économies, de réduire l'utilisation de la voiture et d'utiliser d'autres moyens de transport.
Voir le comuniqué de presse de l'ADEME
Voir l'étude 6-T

L'autopartage et le sport


Système d'utilisation partagée de la voiture, l'autopartage est limité aux grandes agglomérations qui le mettent en place progressivement. Il vise particulièrement les transports qui s'inscrivent dans un périmètre restreint. Il n'est donc pas adapté aux déplacements pour se rendre aux compétitions qui se déroulent dans des villes différentes.

Il peut présenter une utilité pour les déplacements aux entrainements où il se trouve en concurrence avec les transports collectifs. S'il n'y a pas de transport collectif et que l'autopartage est souhaité, encore faut-il qu'une station d'autopartage existe à proximité.

Dans ces conditions s'il est utile, l'autopartage ne peut être une solution généralisable dans le sport.

Cependant il conserve toute son utilité pour les déplacements liés à l'administration des grosses organisations sportives: fédérations, clubs importants dont le fonctionnement ressemble à celui d'une administration ou d'entreprises. C'est sans doute une bonne solution alternative à la mise à disposition des salariés et des dirigeants de véhicules propriété de ces organisations car il introduit une grande souplesse d'utilisation et permet de limiter les frais fixes liés à la possession des véhicules.




Envie de réagir, laissez nous un commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font cinq moins trois ? (chiffres)