Sport et consultation du public sur l'avenir de l'eau et des milieux aquatiques

11 nov 2012 à 19h38 par Denis Cheminade
Du 1er Novembre 2012 au 30 Avril 2013 le ministère de l'écologie organise une consultation nationale sur l'avenir de l'eau et des milieux aquatiques dans chacun des bassins hydrographique de France et d'Outre-Mer. Une consultation qui concerne les sports nautiques et ceux qui dépendent de la qualité de l'eau et des quantités disponibles.

L'eau est importante pour le sport


Pour les sports nautique et terrestres :
  • l'eau est une composante importante des paysages des randonnées ou des sports de nature terrestre par exemple.
  • la qualité de l'eau, sa quantité, la qualité des milieux naturels sont ce que nous apprécions et dont nous avons besoin pour ces sports.

C'est aussi une ressource importante pour beaucoup d'autres sports. Pour arroser les plantations des terrains de sport, des golfs ou encore remplir les piscines, fabriquer de la neige artificielle. Le sport a besoin d'eau de qualité en quantité. 


Aussi  les politiques publiques impactent-elles nécessairement le sport. 


  • Pourquoi nécessairement utiliser de l'eau potable pour arroser alors que des eaux industrielles sont suffisantes ? Remplacer l'eau potable par d'autres supposent que des dispositifs de mise à disposition de ces eaux existent.
  • Les politiques de préservation et de mise en valeur des milieux nautiques n'ont de sens que si elles sont aussi mises au service des populations. Le sport y contribue. Encore faut-il que les modes de gestion adoptés pour ces espaces le permettent.

Veiller à ce que ces politiques publiques prennent en compte les besoins du sport


Malgré les affirmations répétées selon lesquelles tous les usages de l'eau sont pris en compte, y compris les usages de loisir et de sport, dans la réalité elles ne se traduisent pas souvent par des orientations concrètes. En fait l'avenir des sportifs dépend des sportifs eux-mêmes. Ils doivent à la fois être attentifs à toutes les évolutions réglementaires, élaborer leurs propositions, organiser le logbbying qui les fera aboutir.

La consultation nationale


La consultation permet une nouvelle fois de mesurer l'écart entre les affirmations et la réalité. Dans la consultation qui s'ouvre on cherchera en vain le mot sport ou même le mot loisir. Il est donc indispensable de prendre connaissance de cette consultation et de s'organiser pour y répondre.

Nous relayons ci-dessous l'information parue sur le site du ministère de l'écologie:

"La gestion de l’eau en France repose sur un système fondé sur la concertation et la participation de tous les acteurs et usagers de l’eau. Les Français ont plusieurs fois manifesté leur intérêt pour la gestion de l’eau. Depuis 2005, ils sont régulièrement consultés sur leur perception et leur adhésion à la stratégie à mettre en œuvre pour reconquérir le bon état des eaux dans leur région.

 
Cette troisième consultation, après celles de 2005 et 2008, porte sur les grands enjeux de l’eau spécifiques à chaque bassin hydrographique mais également ceux partagés par tous. Elle contribuera à la révision des Schémas Directeurs d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) et des programmes de mesures qui fixent, dans chacun des treize bassins hydrographiques que compte la France, les grandes orientations pour une gestion équilibrée de la ressource en eau ainsi que les actions à réaliser pour atteindre le « bon état » des eaux exigé par la directive cadre européenne sur l’eau (DCE).
 
La consultation est organisée par les Comités de bassin avec l’appui des Agences de l’eau et des offices de l’eau. 



Envie de réagir, laissez nous un commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
En quelle année était-on en août 2001 ?