BREEAM, LEED, HQE : certification environnementale des bâtiments sportifs-quel choix ?

17 oct 2012 à 06h15 par Denis Cheminade
La certification environnementale des bâtiments s'internationalise. En France trois systèmes occupent le devant de la scène : l'américain LEED, l'Anglais BREAM, le français HQE. Même si ces systèmes ont décidé de faire cause commune au sein d'une alliance, la compétition entre eux est forte. Les trois sont disponibles en France.

BREEAM, LEED, HQE


BREEAM, l'anglais est le plus ancien. C'est celui qui compte aujourd'hui le plus de bâtiments certifiés. Le système BREEAM permet de faire du "sur mesure" pour des bâtiments qui sortent des standartd usuels. C'est cette méthode qui a été utilsée dans le cadre des Jeux de Londres 2012, puisque les organisateurs ont décidé de s'appuyer le savoir faire Anglais. Actuellement les Russes de Sotchi se sont rapprochés de BREEAM pour les prochains jeux d'hiver.

LEED, l'américain, plus récent est celui qui croit le plus vite et qui conquiert la zone pacifique. La certification permet de labelliser des bâtiments sportifs. Il a été adapté au marché canadien et les jeux de Vancouver ont été le terrain de mise en oeuvre le plus emblématique.

HQE, le français est le dernier arrivant. Il développe des référentiels spécifiques pour les équipements sportifs. Deux sont parus, celui sur les salles de sport et celui sur les piscines. A ce jour, aucune installation sportive n'a été certifiée.

A côté de ces trois labels  environnementaux, qui prennent en compte un ensemble de cibles (énergie, santé, environnement) existent des labels centrés sur l'énergie : HPE, THPE, Effinergie BBC (France), Passivhaus (Allemand), Minergie (Suisse). Ils sont délivrés séparement ou en même temps qu'une autre certification. De la même manière des bâtiments peuvent être certifiés suivant plusieurs certifications environnementales. C'est souvent le cas dans l'immobilier commercial, car cela augmente la valeur du bien. Mais cela est de peu d'utilité pour un équipement sportif dans le cadre d'une maîtrise d'ouvrage collectivité.

Des approches différentes


Cibles des différents référentiels
BREEAM LEED HQE
Cibles énergie, eau, pollution,
matériaux, transport,
écologie et utilisation du
sol, santé et confort

 
site, gestion de l’eau,
énergie, matériaux et
ressources,
ambiance intérieure,
innovation et processus de
conception
site, matériaux, chantier,
énergie, eau, déchets,
maintenance,
hygrothermique,
acoustique, visuel, olfactif,
qualité des espaces,

Si les trois référentiels couvrent sensiblement les mêmes domaines, le label HQE apparait plus complet dans la mesure ou il prend mieux en compte les aspects de santé et de confort.

HQE l'approche la plus complète


Plus complet, apportant plus de garantie au maître d'ouvrage, la HQE devrait connaître un accueil favorable. Pourtant elle peine à s'imposer car elle demande à trois étapes la présence d'un certificateur, en fait un quasi contrôleur des travaux, alors que les autres labels ne nécessitent pas l'envoi d'une personne supplémentaire. Ces labels forment et délivrent des qualifications aux bureaux d'études qui sont autorisés à délivrer les labels, avec l'assistance de l'organisme central. Avec LEED la procédure est dématérialisée. A cela s'ajoute le coût. La certification HQE se révèlant plus chère que les autres certifications.

Et la seule spécialement adaptée aux équipements sportifs.


Cependant,la HQE a des arguments à faire valoir. Si on peut comprendre que des promoteurs immobiliers souhaitent valoriser leurs biens à travers des labels ayant une notoriété mondiale pour vendre leurs biens à des investisseurs internationaux, ce n'est pas le cas des équipements sportifs à maîtrise d'ouvrage opublique. C'est en tenant compte de cette situation que les référentiels ont été élaboré par des spécialistes des équipements sportifs.  Ils constituent pour les maîtres d'ouvrage une garantie de qualité de conception et de réalisation. Opter pour la HQE ce'st aussi s'éviter des difficultés administratives, notamment celles liées à la langue. Pour BREAM et LEED les échanges se font en anglais ce qui nécessite des traductions et aussi des transformations d'unités de mesures.

Un atout pour le maître d'ouvrage


S'il peut apparaître contraignant, le processus de certification de la HQE présente aussi des avantages. Il impose aux différents intervenants de mieux travailler ensemble. Les visites de l'auditeur sont l'occasion de faire le point sur le processus de réalisation. Elles contribuent au respect des délais et à la mobilisation des équipes.

Recommander la HQE équipements sportifs 


Ce qui conduit à recommander la HQE dont le coût, rapporté aux budgets mobilisés reste très supportable au regard es avantages qu'elle apporte.






Envie de réagir, laissez nous un commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font quatre moins quatre ? (chiffres)