Coupe du monde de Football de RIO : bilan carbone

12 oct 2012 à 09h18 par Denis Cheminade
« Pour compenser ...les émissions... de gaz à effet de serre,...de la coupe du monde de football de rien en 2016... il serait nécessaire de planter 46 946 hectares de forêts, soit l’équivalent de 34,5% du Pantanal, la plus grande zone humide tropicale d’Amérique du Sud », écrit le site Tierramerica le 8 octobre. Un bilan évalué à plus de 11 millions de tonnes de dioxyde de carbone.

L'ONU demande à la FIFA de faire une coupe du monde plus écologique

BRASILIA - (D'près AFP) -

"L'effort fourni en gestion environnementale n'est pas suffisant. Cela mérite d'être pris en compte sérieusement par la Fédération internationale de football (Fifa)", souligne l'étude qui analyse l'action de l'Afrique du sud dans ce domaine pour le Mondial 2006 et les défis du Brésil pour celui de 2014.

"La Fifa doit envisager de compenser sa propre empreinte carbone (émissions de gaz nocives pour le climat) et encourager ses partenaires à en faire de même", souligne l'étude financée par le Fonds mondial pour l'environnement (GEF).

Indirectement, c'est le programme de la Fifa "Green goal" qui semble mis en cause

Car dans ce domaine, les engagements de la Fifa semblent bien modestes par rapport à ce qui se pratique sur d'autres évènements et notamment les jeux olympiques. Un signe, le site consacré à Green goal existe... seulement en allemand.

Des objectifs centrés principalement autour de six questions clés: changement climatique (transports), énergie, déchets, biodiversité et tourisme.
Souhaitons que la Fifia corrige le tir et revoie les objectifs assignés à ce programme pour les amener au niveau des standarts internationaux !

Le programme sport environnement de l'UNEP


Envie de réagir, laissez nous un commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font neuf moins sept ? (chiffres)