London 2012 : un PVC français répond au cahier des charges

08 juin 2012 à 07h40 par Denis Cheminade
Les organisateurs des Jeux de Londres avaient pour projet d'organiser des jeux verts, qui exclueraient le recours à des produits dérivés du pétrole, type PVC. Un pari difficile à tenir pour respecter une autre contrainte : ne construire en définitf que ce qui sera utilisable ensuite d'où le choix de réaliser beaucoup d'installations en toile tendues sur des armatures métalliques.  Les besoins sont énormes, de l'ordre de 400 000 mètres carré !

Un cahier des charges exigeant

Aucun produit ne pouvant être substituer au PVC les organisateurs avaient cependant fixé un cahier des charges exigeant : être recyclable, contenir 30 % de produits recyclés.
Grâce à une technologie mise au point par un groupe français basé à la Tour du Pin (Serge FERRARI) et de grands efforts de recherche et développement de la société, le pari sera partiellement tenu.

Un circuit de recyclage du PVC

La société Ferrari a mis au point une méthode de recyclage en curcuit fermé du PVC. Les produits sont broyés, plongés dans un solvan qui dissous le polyuréthane, les produits solides (fibres) sont séparés, le PVC est récupéré par précipitation, le solvant est régénéré.

Avec des partenaires, la société a mis en place un système re récupération des bâches usagées TEXYLOOP.

Si le PVC récupéré peut-être utilisé pour d'autres utilisations, il ne peut servir à fabriquer de nouvelles toiles. Cependant les toiles mises à disposition de London 2012 sont réalisées avec une nouvelle formulation, sans phtalates, ce qui accroît leur qualité environnementale.

Les Jeux de 2012 jouent ainsi un rôle d'un accélérateur de développement pour une société française qui a trouvé (avec l'appui du CNOSF organisateur d'un rendez-vous entre les ingénieurs de la société et le responsable DD des Jeux) une promotion mondiale pour ses techniques et produits.

Une photo et une présentation sur le site du moniteur
 


Envie de réagir, laissez nous un commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Quel est le pluriel de "main" ?