Euro de Football 2012 : carton rouge pour les maillots ?

07 juin 2012 à 09h30 par Denis Cheminade
L'équipe de France s'envole pour l'Ukraine pour le championnats d'Europe qui débutent le 8 Juin. Dans les valises les maillots qui seront portés par les joueurs et vendus à des centaines de milliers d'exemplaires. Un message alarmiste du Bureau Commun des Unions de Consommateurs attire l'attention sur la teneur en métaux excessive de ces maillots qui pourraient mettre en danger notre santé. Une annonce étonnante car il serait surprenant que les plus grands fabricants mettent sur le marché des vêtements qui ne répondent pas aux normes. Une annonce qui occulte les efforts d'amélioration des qualités environnementales des maillots comme l'utilisation de matériaux recyclés pour leur fabrication.

Derrière la coupe, le confort et l'esthétique des maillots les matières et les procédés de fabrication.

Ce sont eux qui sont mis en cause par l'Union euriopéenne des consommateurs. Ils conduiraient à des concentrations de métaux supérieures à ce qu'il est souhaitable. Nous reproduisons ci-dessous le communiqué de l'Union ainsi qu'une prise de position d'une organisation belge TestAchat qui se désolidarise de l'organisme européen.  (le lien)

Une initiative qui cache aussi les efforts réalisés par les fabricants comme ceux de Nike qui introduit des matériaux recyclés dans la fabrication. A noter que les maillots de l'équipe de France semblent plutôt mieux notés que les autres.

Le communiqué de presse du Bureau Commun des Unions de Consommateurs :


"Dans 3 jours seulement, les meilleurs joueurs de football du championnat d’Europe porteront des maillots contenant des substances nuisibles et toxiques selon de nouvelles découvertes révélées par les membres1 du BEUC.

Après avoir testé 9 maillots officiels de l'EURO 2012, tous se sont avérés contenir des niveaux inquiétants de produits chimiques. Le plomb, un métal lourd, se trouve dans 6² des 9 maillots testés. Dans les maillots de l'Espagne et de l'Allemagne, le plomb dépasse le niveau recommandé pour les produits destinés aux enfants. Ronaldo, Van Persie et leurs coéquipiers originaires du Portugal et des Pays-Bas joueront avec des maillots contenant du nickel. Les maillots du pays d’accueil, la Pologne, devraient même être interdits dans les boutiques car ils contiennent un composé d'organo-étain (utilisé pour éviter les odeurs de sueur) dans des doses plus élevées que la limite légale. Les organostanniques peuvent être toxiques pour le système nerveux. Le nonylphénol - qui peut perturber le système endocrinien et est interdit dans les eaux usées en raison de son effet nocif sur l'environnement - a été trouvé dans des maillots en Espagne et en Italie.

Monique Goyens, Directrice générale du BEUC, a déclaré:

"Les fans de football payent jusqu'à 90 € pour le maillot de leur équipe favorite. Le moins qu'ils puissent attendre, c'est d'avoir un produit fiable et de qualité. Il est inexplicable que les métaux lourds soient utilisés dans des produits de consommation de masse. Il s’agit clairement d’un acte criminel par les fabricants d’utiliser des substances nocives autant pour les personnes que pour l'environnement."
"Les résultats des tests de nos membres rappellent tristement que la législation européenne des produits chimiques est inadaptée à l’objectif d’interdire l’usage des substances dangereuses dans des produits de consommation. La prochaine révision du règlement REACH, la législation européenne en matière de produits chimiques, ainsi que les efforts pour lutter contre les effets de ‘cocktails chimiques’ et pour faire face aux perturbateurs endocriniens, donnent amplement l'occasion à l'UE de passer à l'offensive contre les produits chimiques nocifs."

NIKE : 98 % de la matière des maillots de l'équipe de France issue de bouteilles d'eau recyclées

Dans la foulée de la ligne de maillots sortis pour la coupe du monde de 2010, le fournisseur de l'éqiuipe de France utilise la matière issue du recyclage de bouteilles d'eau (PET) pour fabriquer les maillots.

Il aura fallu 13 bouteilles pour chaque maillot fabriqué ce qui se traduit par des économies d'énergie de 30 % et au final le recyclage de plusieurs centaines de tonnes de bouteilles.

Faut-il voir le verre à moitié vide, comme l'Union Européenne des Consommateurs semble le faire ? Pas si sûr et nous attendons de pouvoir consulter l'étude. N'oublions pas non plus de soutenir les efforts considérables que les fabricants doivent accomplir aussi bien sur le plan de la recherche que de la fabrication.



Envie de réagir, laissez nous un commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font cinq plus cinq ? (chiffres)