Qualité de l'eau : l'accord cadre VNF-EDF-Agences de l'eau et les sports nautiques

25 mai 2012 à 08h05 par Denis Cheminade
Voies navigables de France (VNF) et les agences de l’eau viennent de signer un accord-cadre national de coopération pour la période 2013-2018. Ils s’engagent à réaliser des programmes conjoints favorisant le retour du bon état des milieux aquatiques tout en intégrant le développement des activités et notamment du transport fluvial.  Les sports nautiques devront être associés à la mise en oeuvre de cet accord.

Les sports nautiques valorisent les voies d'eaux navigables

Les sports nautiques sont des utilisateurs des Voies d'eau navigables dont la gestion est confiée à Voies Navigables de France. De nombreux clubs, de nombreuses bases sont établies le long de celles-ci. Pour nombre d'entre-elles trop ancinnes pour supporter les transports modernes, les sports, le loisir et le tourisme sont une perspective de développement réelle. Cette vocation des voies d'eau à des fins sportives et de loisirs est revalorisée par l'intérêt nouveau que la société porte à ces espaces : trames vertes et bleues, implantations de bases, de plans d'eau, de parcours... Les voies d'eau, ce n'est pas que du transport ! Et les fédérations sont très attentives à la qualité et la gestion de ces espaces.

L'accord que le directeur général de Voies navigables de France (VNF) et les six directeurs généraux des Agences de l’eau (Artois-Picardie, Rhin-Meuse, Seine-Normandie, Rhône-Méditerranée et Corse, Loire-Bretagne, Adour-Garonne) ont signé le 24 mai va dans le sens d'une amélioration des milieux.

Un accord qui va dans le bon sens

Les domaines d’intervention de cet accord sont les suivants :

  • la gestion de la morphologie des cours d’eau pour la restauration des habitats aquatiques via la restauration ou les réaménagements de zones humides, de frayères, de bras morts ou de berges végétalisées ;
  • la restauration des continuités écologiques – opérations visant la mise en conformité des ouvrages faisant obstacle à la continuité écologique, notamment par la réalisation de passes à poissons –
  • la maîtrise des prélèvements en eau dans le milieu naturel
  • et la réduction des pollutions, opérations visant l’entretien raisonné du réseau et la maîtrise des rejets.

Cet accord a vocation à être décliné par bassin sur le périmètre de chaque agence de l’eau par des conventions « filles » annuelles ou pluriannuelles. Elles reposeront sur des programmes opérationnels communs pour les années 2013 à 2018, contribuant à une mise en œuvre conjointe des 10èmes Programmes des Agences de l’eau et des programmes locaux de restauration et modernisation du réseau géré par VNF
lire le communiqué de presse de VNF

Associer les sports nautiques à la mise en oeuvre de l'accord cadre

Les fédérations du nautisme entretiennent déjà de nombreuses relations avec les sigantaires de cet accord :

  • un protocole d'accord lie l'ensemble des fédérations nautiques (Conseil Inrterfédéral des Sports Nautiques / CISN-CNOSF) avec VNF
  • EdF est partenaire de plusieurs de ces fédérations (Canoë-kayak, Aviron...) soutient des athlètes
  • Les sports nautiques participent aux travaux des agences de bassin
On comprend que compte-tenu des parties et des intérêts en présence on ne puisse pas mettre en débat un accord-cadre comme celui qui vient d'être signé. Cependant on imaginerait mal que sa mise en oeuvre ne vienne pas utiliser et enrichir les réseaux de relation existants.
Pour notre intérêt à tous et celui des milieux, les sports nautques doivent être associés à la mise en oeuvre de l'accord.

Envie de réagir, laissez nous un commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Recopiez le mot "quai"