Moins d'Azote dans l'entretien des terrains de sports grace à la biodynamisation

29 janv 2012 à 11h04 par Denis Cheminade
Une branche de la coopérative agricole ARTERRIS basée à Castelbaudary a mis au point un procédé qui fait appel aux bactéries pour réduire les quantités d'engrais utilisés pour "nourrir" les terains de sport
Le procédé est appelé Bats (Biodynamisation azotée des terrains de sport),  Concrètement, les techniciens d'Arterris espaces verts effectuent un prélèvement sur le terrain de sport et les biologistes d'agronutrition réceptionnent l'échantillon.
En laboratoire les bactéries, fixatrices d'azote sont isolées parmi la flore bactérienne du sol, puis multipliées en grande quantité. Le concentré liquide résultant de cette procédure est ensuite pulvérisé deux à trois fois par an sur le terrain de sport d'origine. Sur un terrain de sport, ce système permettrait d'économiser un à deux passages d'engrais azotés, soit une réduction des engrais de 20 à 30 %, économies en matière de bilan écologique, mais également financières.

Plusieurs collectivités locales de Haute-Garonne ont déjà opté pour le "Bats".

Arterris espaces verts, filiale spécialisée du groupe Arterris développe et commercialise des produits de lutte biologique intégrée, des engrais organiques, des supports de culture ou encore des systèmes d'arrosage à microdiffusion. Arterris espaces verts travaille en collaboration avec Agronutrition, le CNRS, le laboratoire du génie chimique et l'Ensat de Toulouse. C.A.  2010-2011 : 4 millions d'Euros

 

Envie de réagir, laissez nous un commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font deux plus deux ? (chiffres)